AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A deux heures du mat' ô.ô ? [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 189
Age : 27
Crédits : (c) Escape || (c) Obsession27.
PUF : Champi.
Avatar : Ashley Greene.

MessageSujet: A deux heures du mat' ô.ô ? [Alice]   Mer 14 Oct - 21:28

    « La révolution industrielle est un phénomène majeur du 19ème siècle. Le terme est créé par Adolphe Blanqui. La révolution industrielle se caractérise par ... Par ... »

    Manson. Marylin Manson qui entre dans ma tête et qui tambourine quand j’essaie désespérément de travailler. Soupirant, je poussai ma leçon pour tendre la main vers les haut-parleurs et baisser le son ... Avant de me rendre compte que le bruit ne provenait pas de mon ordinateur, éteint de toute manière. Je n’avais nul besoin de tendre l’oreille pour savoir d’où ce son délictueux provenait. De la chambre de ma sœur, évidemment. Mademoiselle venait de rentrer d’un tournage particulièrement épuisant, elle se requinquait donc dans sa chambre, certainement en buvant et fumant, et en écoutant de la musique, fenêtre grandes ouvertes. En faisant profiter les voisins de ses charmantes mélodies, parfois pas mélodieuses du tout. Je n’avais rien contre Manson, évidemment, mais mon côté punk commençait à crier grâce parce que c’était un peu trop ... Bah, pas à son goût quoi. Je replaçai une mèche de cheveux derrière mon oreille, je me levai pour aller toquer à la porte de la chambre d’Amy, pour lui demander de baisser le son d’une voix calme. Demande qui obtint satisfaction puisque la musique se coupa brusquement. Béni soit l’homme qui inventa les écouteurs et les casques. Non mais vraiment. Et puisque j’étais debout, pourquoi ne pas aller manger, tiens ? Je me dirigeai donc vers la cuisine pour aller chercher les restes de beignets de calamars.

    Finissant rapidement mon repas devant la télévision à volume bas, j’abandonnai l’idée de continuer mes révisions, rompue de sommeil. J’allai donc me coucher, le signalant à ma sœur. Avant de m’endormir, je réfléchis beaucoup. La secte commençait à nous poser pas mal de problèmes. Faudrait-il que je m’occupe définitivement de leurs cas, même si tuer des innocents ne me plaisait pas plus que ça ? Mais ça allait trop loin. Ils avaient suivi ma sœur, ils avaient tenté de me faire suivre également pour savoir si j’étais chat ou humain. Je n’avais heureusement pas cédé à ma pulsion de me jeter sur ceux qui me suivaient pour les égorger aussi sec. Personne ne devait savoir que j’étais une louve qui protégeait un chat. Je les avais donc laissé faire, jusqu’à ce qu’ils se disent que je n’étais qu’une humaine banale, ce dont je ne les avais pas dissuadés. Qu’ils en sachent le moins possible m’arrangeait franchement. Ceux qui suivaient ma sœur s’étaient découragés ; je m’étais arrangée pour qu’elle ait un emploi du temps très chargé, pour qu’elle ne soit jamais seule, ou pour que son absence soit aperçue et médiatisée. On ne s’attaque pas comme ça à une icône de la mode. Alors ils avaient lâchés le morceau. Je m’endormis sur une musique indéfinissable, un air de guitare qu’Amy était en train de jouer.

    Mais je me réveillai brusquement, trois minutes après selon moi. Mais non, la nuit était totale et il n’y avait plus de musique. Pourtant, je sentais quelqu’un qui approchait. Je sortis discrètement de mon lit, attrapant une robe de chambre et l’enfilant sans un bruit. Cambrioleurs. Ils allaient devoir me passer dessus avant de toucher à la maison. Et ce n’est pas une menace en l’air puisque je pratique les arts martiaux et la lutte au sabre depuis l’âge tendre de dix ans. Au moment où je posais la main sur la poignée de porte de ma chambre, la sonnette retentit, faisant gronder ma sœur dans la chambre à côté.

    « Bouge pas Amy, j’y vais. »

    Bruit de draps. Elle se retournait pour se rendormir d'une seule oreille, à l'affût des bruits incongrus. Brave petit chat va. Je me dirigeai vers la porte d’entrée, allumant au passage la lumière du petit hall histoire de ne pas être sans l’obscurité. Ce n’étaient peut-être pas des cambrioleurs. Quoique, profitant de l’effet de surprise ... Je regardai par le petit trou pour voir ... Rien du tout, justement. J’eus un sourire désabusé, me disant que maintenant, ils ne savaient plus quoi inventer pour ne pas être repéré. J’ouvris la porte en grand, pour tomber nez à nez avec Alice, la petite fille de quatre ans que j’avais rencontré quelques jours auparavant dans un parc, et qui vivait juste en dessous de chez moi. Ca, je l’avais appris par hasard, hein, je ne l’espionnais pas constamment, elle m’avait prouvé qu’elle savait se débrouiller. Mais pourquoi sonnait-elle à deux heures du matin ?

    « Alice ? Qu’est-ce qu’il se passe, tu as un problème ? »

_________________
    Aussi insaisissable qu’un songe, il est vain d’essayer de retenir qui ne veut s’attacher.
      « Playground school bell rings again
      Rain clouds come to play again
      Has no one told you she's not breathing ?
      Hello i'm your mind giving you someone to talk to
      Hello
      »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A deux heures du mat' ô.ô ? [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives.-